Les produits de la Distillerie

Les produits de la Distillerie

 

Eaux de vie

Une partie du cidre produit par la cidrerie de l’Apothicaire est distillé et transformé en eau de vie. Nous contrôlons la qualité de nos produits du ramassage des pommes à la mise en bouteille. Notre eau de vie est distillée avec le bouilleur ambulant.

Nous fabriquons une eau de vie blanche, une eau de vie vieillie en fût de chêne.

Le métier de bouilleur ambulant

 

La transmission d'un vieux métier

C’est en accompagnant un voisin amener son cidre au distillateur ambulant que Matthieu Huet découvre ce métier autrefois répandu dans nos campagnes. Lors de ses journées de distillation à Clohars, Matthieu rend visite à Gérard Le Bris, distillateur du secteur plusieurs années de suite. Celui-ci évoque plusieurs fois la question de la transmission de son affaire et la difficulté de trouver un remplaçant. Intéressé par les traditions et désireux de faire vivre un métier devenu rare, petit à petit, l’idée fait son chemin : Matthieu va progressivement reprendre l’activité de distillateur ambulant à la suite de Gérard le Bris. La transmission du savoir faire se fait sous forme de compagnonnage lors de journées de distillation.

L’acquisition et la remise en état d’un alambic courant 2019 nous permettra de parcourir la campagne pour transformer le cidre en eau-de-vie.

 

Distiller son cru avec le bouilleur ambulant

Dans notre région, le bouilleur ambulant circule de commune en commune pour distiller le cidre. Il amène son alambic à un endroit précis appelé atelier public, attribué par la mairie. Les personnes souhaitant faire distiller leur cidre, appelés bouilleurs de cru, amènent leur production et repartent avec l’eau de vie.Autrefois, tous les récoltants, producteurs de fruits bénéficiaient d’un privilège leur permettant de ne pas payer de taxe sur l’équivalent de 10 litres d’alcool pur chaque année. Ce privilège, appelé communément « droit » remonte à Napoléon et a été supprimé à la fin des années 1950. Le nombre de paysans concerné était important ce qui donnait du travail aux distillateurs qui de fait étaient nombreux. Les bouilleurs de crus qui ont obtenu ce privilège avant qu’il ne soit supprimé continuent de pouvoir l’utiliser mais leur nombre diminue.

Aujourd’hui, un particulier propriétaire d’un verger peut toujours distiller son cru auprès  d’un distillateur ambulant. Il devra s’acquitter d’une taxe à un taux réduit de 50 % pour les 1000 premiers degrés. En 2019, elle s’élève à 88 euros.

 
  • Facebook
  • Instagram

Matthieu Huet- producteur de cidre à Clohars-Carnoët

06 70 44 53 60 - cidreriedelapothicaire@gmail.com

Kerguilan - 29360 Clohars-Carnoët